Star Afrique

Reniss crache dans la sauce du Gospel !

Dans les colonnes du site officiel de son label, Reniss est présentée comme une artiste ayant de très fortes attaches avec le Gospel. La qualité de sa voix et le rendu de ses cordes vocales corroborent assez ce témoignage à son sujet. Elle aurait même prêtée sa voix angélique à une chorale chrétienne quand elle était à Douala avant sa rencontre avec Le Monstre jovi. Sa tendance Gospel devait donc se plier dès le départ aux exigences gangsters de son nouveau maitre. Reniss entre en scène avec un album baptisé « immaculate concept », dans lequel on pouvait trouver des titres comme « holy wata » où elle implorait à chaque vers la bénédiction de Dieu, sa protection et sa faveur. Nous sommes en 2012.

 

La jeune Reniss présente déjà une maturité artistique difficile à trouver chez les jeunes de son âge et même au-delà. Ses premières chansons sont d’une qualité sonore et lyrique indicibles. Mais avec toute sa bonne volonté, sa voix ne pouvait plus suivre deux maitres à la fois. Entre le Gospel et le Gansta Rap il fallait faire un choix. Comme il semble être difficile aux filles de refuser des choses à Jovi, elle a ainsi dévoyé sa voix une autre voie. C’est ainsi qu’elle va accompagner Jovi dans plusieurs de ses chansons, en leur donnant à chaque coup un peu de finesse et de féminité. Malgré son talent, sa jeunesse, sa rage de réussir, Reniss n’était connu que du public peu ouvert et amateur de ce type de musique. Nonobstant sa proximité à Jovi qui s’est illustré sur plusieurs tubes, elle n’était pas le phare de la partie féminine de la culture urbaine 237.

 

Mis à part ses collaborations à n’en point finir avec Le Monstre, ce dernier va la pousser à enchainer titre après titre pour essayer de faire vivre un label qui semblait être jeté derrière les grilles de New Bell, la 11e province. A peine 24 ans, la jeune Reniss va accumuler une bonne dizaine de titres, qui vont passer les uns après les autres sans très émouvoir le grand public. Dans le moment actuel, son nom est sur toutes les langues prêtes à sucer et à lécher tout ce qu’il y’a de pimenté, et sa musique dans toutes les oreilles, résonnant au rythme des passions libidinales. Elle vient d’offrir à manger au public, le vidéogramme de son titre « la sauce », qui se pose déjà comme l’une des chansons les plus écoutées de ces deux derniers mois ici et ailleurs.

 

Pas besoin d’être un devin pour savoir que Reniss n’a que trouvé ce qu’ils ont longtemps cherché. La gloire et la reconnaissance. Pour y arriver, il fallut mettre de côté quelques principes directeurs, et surfer sur la vague de la mode actuelle. Le choix de la thématique, de la musicalité, la rythmique, des mots clés…tout était réuni pour choquer et plaire. Connaissant le public camerounais, épris de tout ce qui tourne autour du piment et de ses dérivés, une telle chanson ne pouvait être que la bienvenue. Même si le texte est vide de sens, la sensation que cela apporte à l’auditeur prouve que le public donne plus d’attention à ce qui est dit qu’à la manière de le dire.

 

Voici le destin d’une jeune fille de 24 ans, qui voulait incarner « l’immaculée conception », qui avait le sacré au cœur de sa musique, dont les parents lui souhaitaient une vie de pasteure. Aujourd’hui, bien dans son aise, elle entonne le cantique des cantiques à la sauce. Son psaume au piment, pour louanger sa saveur, fait d’elle l’envers de Rahab dans l’Ancien Testament. Dans le clip, on a l’impression de voir une croyante révoltée. Elle y invite de l’alcool à souhait, des poitrines généreuses, des langues mielleuses, et surtout un pasteur qui, Bible à la main et soutane sur le corps, entre dans le feu d’une ambiance débauchée. A chacun d’interpréter cette scène comme il le veut, mais elle n’a pas été faite inconsciemment.

 

A travers cette attitude de Reniss, on comprend comment les jeunes qu’ils soient artistes ou n’importe quoi, transgressent certains principes à la recherche de la gloire. Pressés de réussir, d’être reconnus, plusieurs sont prêts, par manque de personnalité, de rigueur avec soi, de vision à long terme, de bruler les étapes, saper des principes, souper avec le diable, lui lécher la bottes, jusqu’à finir par le tirer par la queue. Le jeune rappeur Ocla avait donc raison « le bon message c’est quand tu parles de bières, de fesse, de sexe, de fête…et de tout ce qui rime avec grossesse », le public « veut la musique de retire l’alcool dans le corps », « le sérieux, les conseils, les proverbes » pour Reniss et pour la plupart, « c’était la musique d’avant ». Jusqu’où et jusques à quand allons-nous sacrifier l’art et la technique au profit d’une gloire éphémère? Qui devons-nous blâmer, le public qui demande qu’on libère Barnabas, ou les auteurs qui conduisent Jésus tous les jours à la barre?

 

 

Bisa Kdei du Ghana

 

Le jeune ghanéen Haute-Life Star, BISA KDEI né Ronald KwekuDei Appiah est né le 19 Mars 1986, à Laterh dans la région orientale du Ghana. Il est le troisième des huit enfants de ses parents. Ronald KwekuDei Appiah, alias BISA KDEI commence son éducation à Christian Valley International School, où il a obtenu son diplôme de formation technique à Accra College. (Il a grandi en écoutant certains des plus grands musiciens que le Ghana n’ait jamais produits. Selon les gouts de son ardente passion pour la musique l’a vu en écoutant les légendes de la musique comme ghanéens, Kojo Antwi, Nana Ampadu, Dr Paa Boo et la liste continue.

BISA KDEI commence sa carrière en tant que rappeur à l’âge de 13 ans mais fais un interrupteur pour chanter professionnellement quand il avait 15 ans. C’était quand il avait réalisé finalement qu’il avait cette passion pour le chant et il a eu son premier billet pour l’industrie de la musique en tant que rappeur quand il avait seulement treize (13) ans. Son style couplé avec une polyvalence l’a canalisé vers Singing Two (2) ans plus tard. Il était déjà bon de show-off sa passion de la musique. Ronald KwekuDei Appiah, populairement connu comme BISA KDEI qui était déjà sur son chemin vers la célébrité a fait un surprenant pop-up avec la chanson Super-Hit » AZONTO GHOST « soi-disant une bande sonore pour le film ghanéen » Azonto Ghost ».

BISA KDEI a publié des résultats remarquables, même en dehors du Ghana et de l’Afrique. Ses Smash-hits; « METANFO », « OVER », « MADANFO», «Donnez à Baba », « ODO CARPENTER » sont étonnamment super-Hits, même dans les pays francophones. Ronald KwekuDei Appiah, alias BISA KDEI a été décerné pendant le festival du film annuel national; GHANA Movie Awards 2012 comme « le meilleur son d’origine-Track » avec sa chanson-pièce intitulée «Azonto Ghost ».

2013 VODAFONE GHANA MUSIC AWARDS vu BISA KDEI en tant que candidat dans la catégorie «Meilleur hip life chanson de l’année 2013».

BISA KDEI a navigué à travers six nominations solides dans la prochaine édition de 2014 VODAFONE GHANA MUSIC AWARDS lorsqu’il a remporté la prestigieuse catégorie « SONG-auteur de l’Année 2014» avec sa première classe-piste Hit; «Donnez à Baba». Pour BISA KDEI, redonner à la société est impérativement une préoccupation pour tous les Africains. BISA KDEI à récemment rejoint les mains avec Vodafone Télécommunications afin d’amasser des fonds pour « l’école Mampong pour les sourds ».

 

Sarkodie du Ghana

 

Sarkodie a commencé sa carrière instrumentale comme un outsider rappeur qui par des années de maturité lui a valu une nouveauté dans le rap game au Ghana et au-delà. Né comme Michael Kwesi Owusu Addo et a grandi dans le quartier Tema infâme, Sarkodie est un cran au-dessus du Ghana et primé rappeur avec seulement deux (2) albums à son actif, mais a ancré sa personnalité imperméable dans les annales de l'industrie de la musique les plus prisés. Sarkodie a commencé le rap à l'âge de 4 ans avec un rêve profond de changer le jeu de musique et de faire sentir sa présence dans le monde entier dans les années à venir. Il se leva enfin d'intégrer la gloire en 2008 après avoir refusé une offre d'emploi d'une agence de publicité à prendre entièrement à la musique comme une carrière professionnelle. En 2010, il a eu plusieurs collaborations et a gagné de nombreuses récompenses et nominations, dont 5 grands prix lors de l'édition 2010 du Ghana Music Awards avec son premier album, Makye et d'autres prix internationaux d'époque. Il faisait également partie du chiffre historique du Ghana qui est apparu sur la diffusion internationale des BET Hip-Hop Awards 2010. Briser la malchance, plus tard, album Rapperholic hot-vente de Sarkodie a empoché 12 nominations glorieux dans l'édition2012 de Vodafone Ghana Music Awards. Le 14 Avril, 2012 Sarkodie fait l'histoire quand il a été couronné l'artiste de l'année pour la deuxième fois, ainsi que de gagner le prix de lachanson la plus populaire de l'année pour son tube You Go Kill Me et le meilleur rappeur de l'année pour une seconde fois.

 

Sarkodie, a également été nominé pour le MTV Africa Awards, les MAMANS 2010. Sarkodie a été nominé dans la catégorie du meilleur côté anglophone Wande Coal of Nigeria, papa Owen du Kenya et Big Nuz d'Afrique du Sud. Les nominés pour les 2010 MTV Africa Music Awards, en partenariat avec Zain ont été présélectionnés par MAMA Academy, composé d'un groupe d'experts de l'industrie musicale et les responsables du goût de tout le continent. Sarkodie africaine a également gagné "Meilleure Collaboration de l'année» avec la vidéo de sa chanson «Lay Away" qui dispose Sway du Royaume-Uni au Video Awards City Music Sound 2010 au Nigeria.

 

Géré par Duncwills divertissement avec le soutien de l'Afrique Konvict, Sarkodie a un point faible et une immense passion pour les orphelins et a fait plusieurs dons à travers des spectacles musicaux destinés à recueillir des fonds pour les enfants nécessiteux et d'autres projets de la communauté dans son ensemble.

L'emblématique de Sarkodie et à couper le souffle présence sur scène lui ont permis de réaliser des plates-formes d'actes internationaux notables, dont Chipmunk, T-Pain, Trey Songz, Mavado, entre autres. Après avoir visité les États-Unis et au Royaume-Uni, la marque de Sarkodie est la satisfaction de la performance et une livraison parfaite de la pensée provoquant des paroles en son genre de musique. Comme il se développe progressivement en un rappeur million d'exemplaires vendus avec une signature musicale distinctive, son célèbre prétention d'être le "rappeur le plus rapide" est certainement utile d'examiner. Sarkodie gagner le pari Meilleur Loi International 2012: l'Afrique lui renforce encore comme l'un des meilleurs rappeurs africains à jamais sortis du Ghana.

PRIX DU Sarkodie de Ghana 2010 Music Awards

Artiste de l'année Sarkodie Découverte de l'année Sarkodie Hop / Hip hiplife d'artiste de l'année Sarkodie Best Rapper de l'année Sarkodie Album de l'année Makye - Sarkodie

PS : Sarkodie a aussi gagné "Meilleure Collaboration de l'année» avec la vidéo de sa chanson «Lay Away" qui dispose Sway du Royaume-Uni au Video Awards City Music Sound 2010 au Nigeria

2012 Ghana Vodafone Music Awards: Artiste (s) de l'année Sarkodie Chanson la plus populaire de l'année Sarkodie - U Go Kill Me Best Rapper Of The Year Sarkodie

BET Awards 2012 Sarkodie - Gagnant, Meilleur loi internationale - Afrique

 

 

© All Rights Reserved.

ASBL