Papa Wemba RIP

 

 

RDC: Papa Wemba honoré et fêté à Kinshasa pendant trois jours

 

 

 

Né le 14 juin 1949 à Lubefu, alors au Congo belge, Papa Wemba a commencé la musique vers l'âge de 20 ans. En 1977, il a fondé le label Viva la Musica, qui a formé de nombreuses stars de la musique congolaise et africaine, telles que Koffi Olomidé et King Kester Emeneya. Souvent surnommé le «père» ou le «roi» de la rumba congolaise, il n'est pourtant pas le créateur du genre musical, né dans les années 1950.

Papa Wemba a néanmoins largement contribué à faire reconnaître cette musique à l'international, après avoir signé au début des années 1990 sur le label de Peter Gabriel, Realworld. Il a notamment dépoussiéré le genre en y ajoutant des instruments électroniques et grâce à ses tubes Maria Valencia ou Yolele, il est devenu l'un des emblèmes de la «world music».

Papa Wemba est également à l'origine du mouvement de la SAPE, la société des ambianceurs et des personnes élégantes, mouvement à la fois dandy et exubérant qui s'est répandu dans le monde entier grâce à la diaspora congolaise.

Le musicien avait aussi fait quelques apparitions au cinéma. Il a joué dans La vie est belle (1987) de Ngangura Dieudonné Mweze et Benoît Lamy, film dans lequel il interprétait le rôle de Kourou, un jeune paysan qui débarque en ville pour faire de la musique et se retrouve à embrasser toutes sortes de professions.

Reconnu comme l'une des plus grandes figures de la musique congolaise, Papa Wemba a découvert et influencé des générations entières de musiciens africains, qui lui rendent hommage aujourd'hui. Il avait notamment collaboré avec le rappeur français Passi, d'origine congolaise, pour l'album Africa de son collectif Bisso Na Bisso, en 2009.

 

La musique a continué quelques instants avant que les spectateurs ne se rendent compte du drame qui venait de se produire sous leurs yeux. Papa Wemba, surnommé le «roi de la rumba congolaise», s'est écroulé dimanche 24 avril en plein concert, alors qu'il se produisait au Femua, le festival des musiques urbaines d'Anoumabo, à Abidjan.

 

Le figaro

 

RDC: Papa Wemba honoré et fêté à Kinshasa pendant trois jours

 

C'est une journée spéciale en hommage à Papa Wemba à Kinshasa. Ce lundi 2 mai, le village Molokaï à Matonge accueille la dépouille mortelle de Papa Wemba, décédé il y a une semaine sur scène à Abidjan, pour les hommages populaires. Autre cérémnie ce lundi matin, en présence du président Joseph Kabila : Papa Wemba a été décoré à titre posthume par le chef de l'Etat de la plus haute distinction du pays.

 

Ce sont trois jours d’hommage qui se sont ouverts ce lundi matin. Dans la matinée, une cérémonie solennelle et sobre s'est déroulée au Parlement où le président Kabila a déposé sur le cercueil du musicien la médaille de grand officier de l'ordre national des Héros nationaux Kabila-Lumumba, « pour les mérites, les loyaux et éminents services rendus à la nation congolaise », a déclaré Joseph Kabila.

 

Cérémonie d'hommage à Papa Wemba au Palais du peuple

02-05-2016 - Par Guillaume Thibault

 

Plusieurs milliers de personnes s'étaient rassemblées devant le Parlement pendant la cérémonie, retransmise à la télévision nationale, une cérémonie ouverte par l'orchestre national Kibangui qui a interprété le Requiem de Mozart. Une cérémonie très sobre, notamment en présence de la famille. Sa fille aînée, Madame Thellier a demandé de ne plus polémiquer sur l’état de santé de son père avant son départ pour Abidjan. « Si nous avions eu le moindre doute sur son état ma mère et moi, nous n’aurions jamais accepté qu’il puisse faire un concert en Côte d’Ivoire. »

 

Cette cérémonie a aussi été l’occasion d’annonces. Le ministre de la Culture, Beaudouin Banza Moukalaï, souhaite, « en vue de perpétrer sa mémoire » qu’un musée et une grande salle de concert soit créé et que la date du décès de Papa Wemba devienne une fête. « Mon ministère va introduire la réclamation selon laquelle la date du 24 avril soit proclamée la journée de la musique congolaise », a-t-il déclaré.

 

« Papa Wemba, le Congo est orphelin », était-il écrit sur les immenses photos qui ornent le Palais du Peuple, auquel les Congolais sont invités à se rendre ce mardi pour se recueillir devant la dépouille mortelle de Papa Wemba, rapporte notre envoyé spécial, Guillaume Thibault.

 

Plus tôt lundi matin le cercueil blanc et or de Papa Wemba, posé sur un pick-up aux couleurs de la RDC avait quitté la morgue de l’hôpital, pour gagner l’Assemblée nationale, entouré d'un cortège de milliers de jeunes et de moins jeunes, qui alternait entre chansons et larmes.

 

Célébration en chanson à Molokaï

 

Ambiance radicalement différente dans le quartier de Molokaï, où le cerceuil a été exposé l'après-midi pour un hommage populaire. Là, de nombreux musiciens sont venus célébrer une dernière fois leur doyen.

 

© All Rights Reserved.

ASBL